Bienvenus à la Peña THOMAS JOUBERT./Entrevista Peña THOMAS JOUBERT.

Bienvenus à la Peña THOMAS JOUBERT./Entrevista Peña THOMAS JOUBERT.

 

 

Introduction :  Thomas Joubert plus connu sous l’apodo de « Tomasito »  natif d’Arles, fut un novillero « puntero » à l’orée des années 2010.  Engagé en 2009 dans les plus grandes plazas espagnoles et françaises telles que Madrid,  Seville (où l’oreille lui échappa à cause d’une épée malheureuse) puis les arènes françaises évidemment, Bayonne, Arles où l’acier lui fit aussi défaut.  Adoubé dans sa ville natale en 2011 par José M. Manzanares, témoin « El Juli » il reçoit le même jour alternative et cornada ("cara y cruz"!). Peu à peu les contrats se font rares, il n’est plus « Tomasito », mais Thomas Joubert Matador de Toros. Istres et toute l’aficion l’attendent le vingt juin prochain en compagnie de Denis Loré et Juan Bautista. Derrière ce maestro ou plutôt à ses côtés un groupe de passionnés, d’amis, de professionnels forment la Peña Thomas Joubert, qui a eu la gentillesse d’ouvrir ses portes à « L’Envers du Mundillo ».

 

(ndr) : Cette interview fut réalisée avant l’annonce des cartels de la feria de Istres.

 

 

 

 

MV -La Peña Thomas Joubert reste quelque peu méconnue au sein de notre grand Sud-Ouest. Elle a vu le jour en quelle année ?

La Peña est née en début de temporada 2007, lorsque Thomas était encore sans picador.


 MV -Comment et sur quelles bases s'est-elle créée?
PTJ  C'est un groupe d'amis qui a décidé à l'époque de se réunir autour de Thomas dans le but de l'aider dans sa préparation taurine pour mieux appréhender les contrats importants. Puis, lorsque Thomas a décidé de prendre du recul fin 2012, c'est un autre groupe d'amis qui a repris le flambeau tout en gardant les mêmes objectifs.

 

 

-Les Peñas Taurines, ont en commun le fait d’être des associations à but non lucratif selon la loi de 1901, mais bien sûr chacune est différente : En quoi la Peña Taurine Thomas Joubert se démarque-t-elle ? 

L'originalité de la Peña est que tous les membres du bureau tiennent un rôle dans la vie arlésienne : nous avons une ancienne Reine d'Arles, un mozo de espadas, des membre de l'Ecole Taurine d'Arles et un chroniqueur taurin. Le Président, grand passionné, tient un restaurant où est même accrochée la tête du toro de l'alternative de Thomas Joubert.
Le grand point commun entre nous tous, c'est que Thomas nous a tous réuni.

 

-Une peña pleinement investie dans la vie du mundillo :
nous pouvons aisément imaginer que vous aidez  le maestro afin  qu’il ne perde le contact avec « le campo » et puisse s’entrainer autrement qu’avec le « carreton » ?

Bien entendu, la Peña Thomas Joubert a pour but d'aider le torero et a organiser des fiestas camperas, des entraînements avec du bétail, des expositions, de l'achat de matériel ou lui permettre de traverser les Pyrénées pour aller s’entrainer dans le Pays de Cervantes.
Nous avons aussi été soutenus par le Conseil Régional pendant plusieurs années avec le biais de subvention et par un donateur qui a beaucoup d'admiration pour le Torero.
Pour les spectacles organisés l'année dernière, le bilan a été positif tant sur le plan de l'influence que sur le plan artistique (fiesta campera, soirée flamenca avec les toreros du cartel de la corrida de Palavas).

 

-Quel est le rôle principal de la Peña en quelques mots ?

 Notre rôle principal est de soutenir le torero et de rassembler du monde autour de lui. Maintenant, il est certain qu'en organisant les évènements cités dans la question précédente, la peña tient un humble rôle dans le mundillo.

 

-Certaines peñas tiennent un rôle important au sein de villes taurines, étant régulièrement concertées par les Commissions Taurines Extras Municipales notamment dans  la composition de Carteles: est-ce le cas de votre Peña?

Non ce n'est pas le cas de la Peña, ce n'est pas son rôle et aucun membre du Bureau n'appartient à ce jour à la Commission extra-municipale taurine d'Arles.

 

-L’intérêt principal d'une Peña "dédiée à un torero, qui,  comme dans le cas de Thomas Joubert n’a que peu souvent l’occasion de s'exprimer", est de lui permettre d'être préparé lorsque l’oportunidad se présente.

De quelle manière, aidez-vous le maestro?

Cette année nous allons essayer de rassembler le plus de monde possible autour de Thomas, en faisant en sorte que ces personnes-là le suivent aussi lors de ses corridas. Premièrement pour que Thomas sente un engouement derrière lui et ensuite pour que les empresas se rendent compte qu'un torero dans la situation de Thomas est susceptible malgré tout de drainer du monde aux arènes.

Merci beaucoup à toute la Peña pour nous avoir « ouvert ses portes », et « suerte » au Maestro

Merci à vous.

(La Peña sur les marches des arènes d'Arles)

 

 

 

 

Interview réalisée le 22/01/2015

Rédaction : Marc Vargas.

 

Interview réalisée avec l’aimable participation de Mme N. Noel (secretaire de la peña Thomas Joubert) et de M. G. Boyer  (chargé de la communication de la peña taurine Thomas Joubert) : Merci à eux pour leur disponibilité.

L'Envers du Mundillo tient à remercier tous les membres de la peña Thomas Joubert ainsi que le Maestro.