Retour sur le 97ème congrès de la FSTF : "Défendre avec détermination le public aficionado et sa liberté dans ce 21ème siècle"

15/11/2013 14:47

 

 

Se défendre: Comment? avec qui? De quelles armes disposons nous?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    La Fédération des Sociétés Taurines de France tenait son 97ème Congrès à RION des LANDES les 19 et 20 Octobre 2013. Organisé par le Cercle Taurin Rionnais, Il avait pour Thème : « Défendre avec détermination le public aficionado et sa liberté dans ce 21ème siècle »

 

La FSTF tient ainsi à manifester son estime et sa solidarité avec Monsieur le Maire, le Cercle Taurin Rionnais et les habitants de RION des LANDES, victimes de la brutalité et de la sauvagerie de groupuscules qui voudraient imposer leurs idées contre nos cultures régionales.

        Merci à mon ami Roger MERLIN, président de la FFST pour sa confiance.

 

 

Retour sur le Compte rendu du 97ème congrès de la FSTF

Defendre avec détermination le public aficionado et sa liberté aujourd'hui:

Que faire? Comment faire? De quelles armes disposons nous?

 

 

                                       INTRODUCTION:

 

Suite au 97ème Congrès de la Fédération des Sociétés taurines de France qui vient de se tenir à RION des
LANDES et qui avait pour thème : « Défendre avec détermination le Public aficionado et sa liberté dans
notre 21ème Siècle », nous vous prions de trouver ci-après les conclusions de nos travaux :
Après avoir fait un bilan des différentes exactions des groupuscules anti-corrida envers le public aficionado
durant ces dernières années, nous ne pouvons que constater une dérive grave vers la violence et le mépris de la
loi.

 

 


Notre Fédération a pourtant dénoncé cette dérive et les dangers qu’elle représente par des courriers aux
Maires et aux Préfets depuis 2007. Nous avons demandé à plusieurs reprises que les « manifestationsconfrontations
» ne puissent se tenir aux abords des arènes afin d’éviter les affrontements et nous avons multiplié
nos appels à ne pas répondre aux provocations et à garder le calme. Il faut d’ailleurs noter que, malgré les
provocations violentes et incessantes, le très nombreux public aficionado est jusqu’alors resté calme et
exemplaire.

 


Ces manifestations pseudo pacifiques, de plus en plus souvent non-autorisées, ne sont devenues que des
provocations très violentes dont le seul but est de parvenir à troubler l’ordre public. Ces groupuscules savent très
bien qu’ils ne vont convaincre personne mais espère obtenir des réactions plus ou moins violentes du public
aficionado et faire le buzz médiatique qui leur donnera l’importance qu’ils n’ont pas. Les medias ne devraient-ils
pas se méfier de leurs contacts plaintifs fait de sensiblerie hypocrite ?
Les événements de RION des LANDES, le 24 Août dernier en ont été le paroxysme, ceci avec une liberté
d’action que le public ne peut comprendre :

 

 


Ce public vit sa culture taurine comme une fête familiale, en toute légalité. Comment peut-il être molesté à
ce point, obligé de subir un vacarme assourdissant de sirènes et d’insultes par mégaphone, pendant tout le
spectacle ? Pire encore, devoir sortir en passant obligatoirement à proximité de ceux qui les insultent !
Comment le spectacle de la fête du village peut-il être troublé, entravé à ce point par quelques pseudo manifestants hors la loi ?

 

 

 

    (Rions des Landes: Fiesta campera d'Octobre; Une belle victoire de l'aficion, toreros, élus, public).

 


Comment comprendre que des individus aient la possibilité de lancer des fumigènes dans un bâtiment
public (en bois !) pendant un spectacle ?
Le public à du subir tout cela en présence de la gendarmerie et de la police ! Et ceci sans aucune
interpellation !
Pour l’ensemble du public aficionado, ces derniers événements s’ajoutent à de nombreux méfaits commis
depuis quelques années : détérioration de biens publics et privés, menaces de mort, lettres piégées, harcèlement,
atteinte à la liberté du culte, atteinte à la liberté du commerce, etc …
Attention, la coupe est pleine. Aujourd’hui les conditions sont réunies pour que surviennent une explosion
de violences absolument incontrôlable.
Si ces provocations, face au public aux abords des arènes restent possibles, si toutes ces exactions et ces
méfaits restent impunis, nous ne pourrons plus rien contrôler, mais nous réitérons notre avertissement sur la
situation auprès des autorités.
Le droit de manifester est bafoué puisqu’il est détourné par ces groupuscules anti-corrida pour en faire des
actions de provocations du public en face à face ou pour entraver le déroulement d’un spectacle légal.
Pour sa part, comme le prévoient désormais ses statuts, la FSTF utilisera la justice pour défendre le public
aficionado chaque fois que cela sera nécessaire. Elle continuera également à dénoncer les méfaits et les
mensonges de ces groupuscules qui voudraient imposer leurs idées contre nos cultures régionales.
Dans notre Pays, des millions de citoyens sont très attachés à leur patrimoine culturel tauromachique, y
compris parmi ceux qui ne sont pas aficionados. Tous demandent à être respectés. Le public aficionado n’est pas
insensible, il ne vit pas en marge de la société, il est issu de toutes les couches sociales et il est en accord complet
avec la réalité de la vie et de la mort.
La Fédération des Sociétés Taurines de France défend l’éthique de la corrida et les intérêts des aficionados depuis 1910